20/11/2019
Le Président AFFI participe aux activités parlementaires ce mercredi 20 novembre 2019 à l’Hémicycle de l’Assemblée Nationale (Plateau) ...
20/11/2019
Une réunion de l’AFD-CI sera présidée par le Président AFFI ce mercredi 20 novembre 2019 à partir de 15 heures au siège du FPI (II Pla...
 
Mise au point du service communication du FPI
À l’occasion de son récent voyage en Belgique en vue d’œuvrer au développement de la région du Moronou qu’il préside, l’honorable Pa...
 
 
 
Actualités
 
« La révision de la constitution est perçue par tous les ivoiriens comme une nécessité » (Affi)


Le Président du Front populaire ivoirien (FPI-opposition) Pascal Affi N’guessan a souligné, mardi, à Abidjan que la révision de la constitution «est perçue par tous les ivoiriens comme une nécessité », souhaitant que cette réforme permette à la Côte d’Ivoire « de retrouver une vie démocratique et de consolider la cohésion nationale ».
Pour ce leader de l’opposition, « la révision est une étape qui est perçue par tous les ivoiriens comme une nécessité », si bien qu’elle doit prendre en compte tout ce qui permettra à la Côte d’Ivoire « de retrouver une vie démocratique, de consolider la cohésion nationale, d’organiser le développement du pays de façon équilibrée ».


La constitution doit être le reflet de l’organisation de l’Etat et de l’avis des citoyens », a indiqué Pascal Affi Nguessan aucours d’un panel sur ceete question à l’initiative de l’Association pour’l'Education à la Citoyenneté, la Promotion et la Défense des Droits Humains (CIVIS-CI) en collaboration avec la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté qui a rassemblé des organisations de la société civile et des leaders de partis politiques.


La révision de la constitution actuelle est une nécessité à en croire le président du parti de l’ex Chef de l’Etat,Laurent Gbagbo.


« Il faut nécessairement dans le cadre du processus de refondation de la Nation ivoirienne envisager la réforme de la constitution », a-t-il soutenu.


Les questions liées à la liberté, la place des parties politiques,la laïcité, la régionalisation du processus de développement sont pour l’ex-premier ministre ivoirien, des points essentiels dans le cadre d’une probable réforme de la constitution de son pays.


A cela s’ajoute le type de régime présidentiel. « Il faut un équilibre du pouvoir, des moyens constitutionnels pour que le parlement exerce efficacement son action de contrôle de l’action gouvernementale et une façon de modérer le pouvoir présidentiel », a par ailleurs proposé Affi N’guessan relevant dans la foulée que son parti va se pencher sur toutes ces questions dans les prochains jours.


Le chef de l’Etat ivoirien,Alassane Ouattara a annoncé l’organisation d’un référendum pour la modification de la constitution. De nombreuses organisations de la société civile s’inquiètent de l’absence d’un calendrier clair et de mécanismes de préparation de cette consultation nationale.


 Lu : 696 fois | Date d'ajout : 06/04/2016 | Source : APA

     
       
 
Copyright © 2014 tous droits reservés - Copie strictement interdite