04/06/2018
Le Président AFFI participe aux activités parlementaires ce lundi 04 juin 2018 à 10h sur la question du phénomène des enfants en conflit avec la lo...
30/05/2018
Le Président AFFI reçoit Mr. Franck Hermann EKRA pour échange à ses bureaux sis à la riviera M’Badon ce mercredi 30 mai 2018 à...
 
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018​
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018 Rencontres de mobilisation du Président du Parti dans les Fédérations du District d’Abidjan. &bull...
 
 
 
Actualités
 
Affi N'Guessan appelle l'opposition à un sit-in le 5 octobre devant l’Assemblée nationale


Pascal Affi N'Guessan ne démord pas contre le projet du chef de l'Etat, Alassane Ouattara, portant élaboration d'une nouvelle Constitution.



Au cours d'une conférence de presse animée ce vendredi après midi, le leader de l'opposition ivoirienne a appelé les partis membres de l'Alliance des Forces Démocratiques (AFD) et leurs militants à un si-tin le 05 octobre prochain devant les locaux de l'Assemblée nationale. 


« Ce système que le Chef de l’État veut nous imposer n’obéit qu’à des préoccupations personnelles. Ce n’est pas pour aider la Côte-d’Ivoire à avancer vers la démocratie mais pour pérenniser son pouvoir, consacrer la même ligne du RHDP sur la Côte-d’Ivoire et nous ne pouvons pas accepter cela », a déclare Affi N'Guessan.


Le 5 octobre prochain, le président Alassane Ouattara sera devant les députés de l’Assemblé nationale pour présenter et défendre le projet de la nouvelle Constitution adopté par le gouvernement, mercredi, à l’issue d’un conseil des ministres. « A l’occasion de l’ouverture de la session 2016 de l’Assemblée nationale, le président fera lui-même une intervention et cette cérémonie aura lieu le 5 octobre », avait fait savoir le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné Nabagné, à la sortie du Conseil des ministres du mercredi dernier. Expliquant qu'il s’agit d’un avant-projet de loi ; et donc susceptible d'être modifié. 


« Cette Constitution veut effacer la page sombre de la Côte d’Ivoire en 2010. L’idée est de mettre tout ça derrière nous, d’avoir un nouveau contrat social qui est plus engageant, qui est plus neutre, équilibre, gaie, souple, et impersonnelle. Il n’y a pas une seule régression par rapport à la Constitution précédente », a-t-il lâché. 


 


David YALA 



 Lu : 306 fois | Date d'ajout : 02/10/2016 | Source : www.linfodrome.com

     
       
 
Copyright © 2014 tous droits reservés - Copie strictement interdite