02/07/2018
Conférence de presse du président Affi sur le congrès du 27 juillet 2018, ce mardi 03 juillet 2018 à 11h au siège du parti...
04/06/2018
Le Président AFFI participe aux activités parlementaires ce lundi 04 juin 2018 à 10h sur la question du phénomène des enfants en conflit avec la lo...
 
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018​
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018 Rencontres de mobilisation du Président du Parti dans les Fédérations du District d’Abidjan. &bull...
 
 
 
Actualités
 
Intervention de Pascal Affi N’guessan à l’hémicycle


« Merci Mr le president,
Je voudrais à mon tour saluer le groupe parlementaire vox populi pour son initiative et les réponses pertinentes du ministre à la suite du discours introductif de vox populi



J’ai été personnellement séduit par le terme enfants en conflit avec la loi pour désigner les microbes . C’est pourquoi , je voudrais dire que si les microbes sont les personnes en conflit avec la loi , alors nous devons reconnaître que dans notre pays il y’a des microbes à tous les niveaux , de la base jusqu’au sommet de l’état . Je veux dire dans les administrations , l’éducation nationale, la justice , la gendarmerie , la police .. j’ai le sentiment que partout on doit avoir des microbes , c’est à dire des hommes en conflits avec la loi . Et c’est tout cela qui alimente la crise de confiance avec l’état et qui fragilise l’autorité de l’état . Alors la question qui se pose par rapport à la problématique à laquelle nous faisons face est :


Comment un appareil d’état en conflit avec la loi peut il lutter efficacement et durablement contre les conflits avec la loi ?


Ensuite , l’exposé du ministre a bien montré que le phénomène n’a pas été éradiqué parce que s’il s’est apaisé , il en ressort que c’est sur la base de la politique de répression mise en œuvre . Les 500 ou 600 enfants qui ont été resocialisés ne représentent qu’une infime partie de la population concernée par ce phénomène. Cela signifie que le phénomène est toujours dormant et qu’il faut continuer à être vigilant .


Et pour cela , le ministre propose une approche citoyenne dans le traitement du phénomène. C’est à dire l’implication de toutes les populations pour permettre de trouver des solutions durables or nous savons à l’heure actuelle en Ci , il y’a des populations qui sont en conflit avec l’état parce que depuis la crise post électorale, les blessures ne sont pas traitées , la réconciliation est en panne et que dans certaines régions, les populations attendent la première occasion pour s’en prendre aux symboles de l’état . On l’a vu à l’ouest , parce qu’il y’a eu un problème de meurtre , un gendarme a été lynché . À « issia » ( soubré) , la mairie a été incendiée . Un peu partout en CI , on sent que les populations ont des comptes à régler avec l’état et attendent le premier prétexte , la première occasion pour manifester leur mécontentement.


Comment donc une politique d’implication des populations dans le traitement du phénomène peut elle réussir en dehors d’un processus de réconciliation nationale durable , pertinent et crédible ?


Je vous remercie ».
Affi N’Guessan à l’assemblée nationale .



 Lu : 67 fois | Date d'ajout : 05/06/2018 | Source : affinguessan.com

     
       
 
Copyright © 2014 tous droits reservés - Copie strictement interdite