02/07/2018
Conférence de presse du président Affi sur le congrès du 27 juillet 2018, ce mardi 03 juillet 2018 à 11h au siège du parti...
04/06/2018
Le Président AFFI participe aux activités parlementaires ce lundi 04 juin 2018 à 10h sur la question du phénomène des enfants en conflit avec la lo...
 
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018​
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018 Rencontres de mobilisation du Président du Parti dans les Fédérations du District d’Abidjan. &bull...
 
 
 
Actualités
 
Régionales, Affi N'Guessan candidat contre Véronique Aka


Alors que la tendance FPI dirigée par Aboudramane Sangaré a décidé de boycotter les élections locales, Affi N'Guessan, lui, se lance à la conquête du Conseil régional du Moronou. Le président de l'autre tendance du FPI aura en face la présidente sortante Véronique Aka, membre très influente du PDCI.


Encore un autre défi électoral pour Affi N'Guessan


Après la présidentielle de 2015 où il n'a recueilli que 9,29% des voix face au Président sortant Alassane Ouattara, grand vainqueur de ce scrutin, Pascal Affi N'Guessan ne s'est nullement laissé défaire. En effet, le président du Front populaire ivoirien (FPI) qui était visiblement en quête d'un poste électif, s'est lancé dans la course des législatives. Ce scrutin a d'ailleurs souri à l'ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo qui a été élu Député à Bongouanou.


 


Aussi, pour les prochaines élections régionales qui se tiendront le 13 octobre 2018, le Lion du Moronou entend se jeter encore dans la bataille. Mais la tâche est loin d'être aisée dans la mesure où il aura en face Véronique Aka, l'actuelle Présidente du Conseil régional du Moronou. Députée de M’Batto et présidente de L’UFPDCI rurale, cette dame a une véritable assise dans sa région où elle semble écraser tout sur son passage.


 


Autant dire que Pascal Affi N'Guessan joue gros dans cette élection qui comporte pour lui d'importants enjeux. S'il remporte cette élection, alors il pourra démontrer aux yeux de ses adversaires, qui se comptent par millier dans son propre camp (FPI), qu'il constitue toujours un poids politique en Côte d'Ivoire. Mais s'il perd, il aura ainsi donné raison à ceux qui disent de lui qu'il est "un cadavre politique".


 


 


 Lu : 72 fois | Date d'ajout : 10/09/2018 | Source : afrique-sur7.fr

     
       
 
Copyright © 2014 tous droits reservés - Copie strictement interdite