21/02/2019
Samedi 23 février 2019 à la riviera M’badon, conférence de presse du Président AFFI après la cérémonie de présentation d...
21/01/2019
Le président du FPI, l’honorable Pascal Affi N’Guessan, animera une conférence de presse ce lundi 21 janvier 2019, à 15h00, au siège du parti ...
 
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018​
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018 Rencontres de mobilisation du Président du Parti dans les Fédérations du District d’Abidjan. &bull...
 
 
 
Actualités
 
Affi appelle l’opposition à lutter pour la reprise du vote après boycott (Assemblée nationale)


Ci-dessous, la réaction du Président du Fpi, Pascal Affi N’guessan dans le cadre de l’élection du Président de l’Assemblée nationale, boycottée le jeudi 7 mars 2019 par l’opposition (environ 68 députés sur 252) .
« Le Rhdp est fidèle à sa culture et à sa logique d’opérer en tout temps un passage en force, ne pas donner une chance à la démocratie et même au dialogue. C’est malheureux, pitoyable. Cela témoigne de ce qui risque de se passer à l’occasion des prochaines élections. C’est dire que l’opposition doit se mobiliser et doit faire preuve de pugnacité pour contraindre le Rhdp à la démocratie parce que à l’allure où vont les choses nous avons des raisons de craindre que les prochaines échéances électorales se passent de la même manière façon et conduire le pays encore à une crise.


C’est ce que nous dénonçons avec la plus grande énergie et nous espérons que l’opposition saura tirer les enseignements de cette logique qui anime le Rhdp pour faire en sorte que les conditions soient réunies pour contraindre le Rhdp à la négociation, au dialogue, la transparence et à la démocratie. Il n’y a pas eu toutes les élections par bulletin multiple. Nous avons dénoncé le référendum. Nous n’y avons pas participé où on a imposé le bulletin multiple.


Aujourd’hui, nous voulons que le bulletin unique en vigueur, qui est prévu par les textes soit appliqué. Le bureau de l’Assemblée nationale à sa session de février a décidé du bulletin unique. Nous ne comprenons pas qu’au dernier moment, le Rhdp décide de changer les règles de façon unilatérale. En plus de dire qu’il faut que le bulletin multiple soit instauré afin que chaque parti contrôle le vote de ses candidats.
En ce moment, il n’y a plus de secret de vote. Il y a un principe fondamental de l’élection qui est violé. Ce sont ces choses là que nous dénonçons. Nous ne pouvons pas tolérer qu’on viole le principe secret du vote, qu’on viole les consciences et qu’on oblige des députés à voter un candidat parce qu’ils ont peur de représailles. Or c’est ce que le Rhdp veut instaurer à travers le bulletin multiple. Ce principe est en contradiction avec la loi.
Sur le plan éthique, cela est encore plus condamnable. L’avenir, c’est la poursuite du combat pour que le vote soit repris et c’est ce que nous devons organiser avec l’ensemble des groupes parlementaires de l’opposition. J’espère que ces groupes parlementaires sauront s’inscrire dans cette logique ».


 Lu : 11 fois | Date d'ajout : 11/03/2019 | Source : lintelligentdabidjan.info

     
       
 
Copyright © 2014 tous droits reservés - Copie strictement interdite