26/06/2019
Le Président AFFI préside la réunion du Secrétariat Exécutif du FPI ce jeudi 27 juin 2019 à 15 heures au siège du parti...
23/05/2019
Le Président AFFI préside le secrétariat exécutif du Front Populaire Ivoirien ce jeudi 23 mai 2019 à 15 heures au siège du parti....
 
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018​
COMMUNIQUE FPI : FÊTE DE LA LIBERTE YOPOUGON 2018 Rencontres de mobilisation du Président du Parti dans les Fédérations du District d’Abidjan. &bull...
 
 
 
Gbagbo Laurent
 
CPI : Une mesure de restriction contre Gbagbo vole en éclat, la Belgique impliquée


L’une des mesures de restriction imposées à l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a été cassée sous l’impulsion de la Belgique, son pays d’accueil, un mois après sa libération sous conditions par les juges d’appel de la Cour pénale internationale.


Bruxelles s’est en effet montré favorable à la modification de la restriction de circulation imposée à l’acquitté Laurent Gbagbo, au motif qu’il serait difficile pour l’Etat Belge, "l'application pratique" de la décision prise en appel par le juge Nigérian Chile Eboe-Esuji, et ses collègue de la Chambre d’Appel.


La défense de Laurent Gbagbo s’est ainsi saisie de ces  ''craintes'' et  signifiées au greffe,  pour solliciter la Chambre afin qu’elle modifie « la condition énoncée de l’arrêt, comme suggéré par le Royaume de Belgique ».


L' initiative a eu une suite favorable auprès des juges de la Chambre d’appel, puisque  celle-ci décidera de la modification de cette condition de restriction imposée au natif de Mama. « À la lumière de ce qui précède, la condition énoncée au paragraphe 60 de l'arrêt est donc modifiée comme suit en ce qui concerne M. Gbagbo: «Ne pas voyager au-delà des limites de la région sans l'autorisation expresse et préalable de la Cour », indique un communiqué du juge Nigérian Chile Eboe-Osuji, président de la Cour pénale internationale.


Le précédent arrêt interdisait au président fondateur du Front populaire ivoirien de voyager au-delà des limites de la municipalité de son lieu de résidence sans l’autorisation expresse et préalable de la Cour. C’est une autre victoire de Laurent Gbagbo qui attend impatiemment de savoir si une suite sera donnée en appel à son procès, au cas où la procureure Bensouda et son bureau décidaient de s’attaquer à la décision de son acquittement pris en première instance.


Jean Kelly Kouassi


 Lu : 177 fois | Date d'ajout : 01/03/2019 | Source : linfodrome.com

     
       
 
Copyright © 2014 tous droits reservés - Copie strictement interdite